Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Tati en vente : le patron du groupe Gifi intéressé





Tati intéresse plus d’un repreneur. Le groupe emblématique du low cost, propriété du groupe Eram depuis 2007, est en difficulté depuis quelques années. Il a été mis en vente en février et a reçu depuis plusieurs marques d’intérêt.



Parmi ces marques d’intérêt, deux offres fermes ont été déposées auprès de la banque en charge de trouver un repreneur. Une provient d’un groupement composé de la Foir' Fouille, Centrakor et Stokomani. L’autre, dont l’AFP a eu connaissance, a été déposée par Philippe Gestinet, fondateur et PDG de Gifi, le spécialiste de la décoration à petit prix, au travers de son groupe GPG. Son objectif est simple : que Tati retrouve la rentabilité au bout de deux ans en appliquant la recette qui fait de Gifi un succès.

L’offre de GPG conserve une centaine de magasins et 1 200 salariés, dans un groupe qui exploite 130 magasins et des effectifs de 1 700 personnes. Il garde le magasin emblématique du boulevard Barbès, à Paris, ainsi que le siège de la Plaine-Saint-Denis. En tout, cette offre de reprise permet de maintenir 1 500 emplois directs et indirects. De plus, il injecte 80 millions d’euros pour relancer l’enseigne, qui s’est perdue ces dernières années dans une stratégie de diversification et d’internationalisation.

Le chiffres d’affaires de Tati a reculé l’an dernier, avec un résultat déficitaire. Les salariés du groupe, inquiets, ont lancé une pétition pour interpeller Eram et François Hollande. 


21 Avril 2017

Tags : tati