Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Presque 1 senior sur 4 travaille à temps partiel





La dernière étude du ministère du Travail sur l’emploi des seniors, publiée le 1er août 2017, dévoile qu’ils travaillent de plus en plus en temps partiel. Une situation liée quasi-exclusivement à leur âge et non à la conjoncture économique actuelle. Et également au fait qu’ils travailleraient plus longtemps depuis la loi Woerth.



cc/pixabay
cc/pixabay
L’étude s’est employée à comparer les situations des salariés âgés entre 34 et 54 ans avec celle des salariés âgés de plus de 55 ans, soit les seniors. Il en ressort que ces derniers sont 23 % à travailler à temps partiel. Cette situation est encore plus fréquente chez les seniors âgés de 60 à 64 ans (29 % travaillent à temps partiel) et chez les plus de 64 ans qui sont 41 % à travailler à ce rythme.

Comparés aux travailleurs d’âge intermédiaire, qui ne sont que 18 % à travailler à temps partiel, on remarque une claire augmentation du nombre de temps partiels. Et la DARES, qui publie l’étude, précise que ce n’est pas une volonté des entreprises : les temps partiels forcés sont en part sensiblement identique chez les travailleurs d’âge intermédiaire et chez les seniors.

Si les seniors optent pour le temps partiel c’est donc pour des raisons personnelles liées à leur vie familiale ou pour des raisons de santé. Les raisons de santé jouent également un rôle concernant le temps de travail des seniors qui travaillent à temps plein : en un an ils ont travaillent en moyenne 1 654 heures contre 1 698 heures pour les 30-54 ans et ce malgré un temps de travail hebdomadaire déclaré identique de 39,4 heures en moyenne. Le déficit est lié à la longueur des congés maladie pris par les seniors qui est globalement plus élevée.

Toutefois, depuis à la loi Woerth de 2010 qui a porté l’âge légal de la retraite à 62 en 2018, les seniors travaillent plus longtemps. Cette loi a impacté la part des temps partiels chez les seniors : la probabilité d’être employé à temps plein pour les plus de 60 ans est passée de 24 % à 38 % une fois la réforme adoptée.


2 Août 2017