Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Les dépôts de brevets repartent





Selon la dernière publication de l'Institut National de la Propriété Industrielle, le nombre de dépôts de brevets a augmenté en France de 4,7 % en 2010. La hausse est en grande partie soutenue par l'effort des entreprises françaises, mais également de certains organismes de recherche publique.



Une hausse soutenue par l'effort des entreprises françaises

Selon l'Institut national de la propriété industrielle (INPI), 16 580 brevets ont été déposés en 2010 après un recul de 3,6 % en 2009, soit une hausse de 2,9 % par rapport à l'année précédente. Les entreprises françaises sont d'ailleurs bien portantes en matière d'innovation et se sentent concernées par la propriété industrielle puisqu'elles ont déposé 12 404 brevets en 2010, soit une progression de 4,7 % comparée à 2009. D'après Yves Lapierre, Directeur général de l'INPI, le dépôt de brevet en France a fait un bond de 18,5 % en 10 ans.

La hausse des dépôts de brevets enregistrée par l'Institut national est en partie due à l'effort soutenu des petites et moyennes entreprises en 2010 qui ont pu déposer 10,8 % de brevets en plus. L'avancée de certains grands organismes publics de recherche et de quelques grands groupes a également contribué à cette progression. Par ailleurs, la campagne de sensibilisation et d'information menée par l'INPI a également porté ses fruits. Grâce à la simplification des démarches, 69 % des dépôts de brevets sont actuellement réalisés sur Internet.

Une hausse a aussi été enregistrée concernant les dépôts de marque au cours de l'année 2010. En tout, 91 928 marques ont été déposées en 2010, soit un bond de 13,3 % par rapport à 2009. Depuis 2008, 23,5 % des demandes de marques en plus ont été signalées malgré les crises successives qu'ont pu connaître les entreprises. En 10 ans, les dépôts de marque ont connu une croissance de 40 %. Avec le progrès de la technologie, 56 % des demandes sont actuellement réalisées par voie électronique.

Les 20 premiers déposants en 2010

D'après la ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, Christine Lagarde, la hausse des dépôts de brevets est encourageante. Les entreprises françaises ont réalisé des efforts louables qui permettent de renforcer « la compétitivité et l'attractivité » de la France, ces dernières se montrant très créatives. En effet, plusieurs groupes français se retrouvent sur la liste des 20 organismes et entreprises classés par l'INPI comme étant les premiers déposants en termes de nombre de brevets publiés.

En tête du classement se trouve notamment le groupe PSA Peugeot Citroën avec 1152 brevets, suivi par le Groupe Renault et L'Oréal avec respectivement 562 et 496 brevets déposés. Toutefois, malgré la place louable qu'ils occupent dans le classement, PSA et Renault ont vu le nombre de leurs publications reculer de 9 % et de 38 %. Le groupe L'Oréal, quant à lui, a pu atteindre la troisième place en augmentant le nombre de ses publications de brevets de 6 %. En outre, Air Liquide occupe désormais la 16e place avec une baisse de 27 % de ses dépôts, tandis que le groupe Arkema est monté à la 13e place avec 49 % de brevets publiés en plus.

Certains acteurs de la recherche publique se retrouvent également sur la liste de l'INPI, à l'instar du Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA) qui talonne de très près L'Oréal avec 495 brevets publiés, soit une progression de 19 % et 79 brevets de plus par rapport à 2009. Le Centre National de la Recherche Scientifique ou CNRS gagne deux places, se retrouvant à la 7e place avec 380 brevets déposés, soit un bond remarquable de 37 % par rapport à l'année précédente.


21 Juin 2011