Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L’autoconsommation électrique fera partie du quotidien





Le Sénat s’apprête à examiner, le 15 février 2017, un projet de loi sur l’autoconsommation de l’électricité. Pour les ménages produisant leur propre énergie, les règles vont donc changer.



15 000 ménages français produiraient de l’électricité, grâce à des panneaux photovoltaïques principalement, et la consommeraient de façon autonome, sans être raccordés au réseau. Pour l’heure, cette façon de faire ne figure pas dans la loi, mais cela devrait changer.

Le projet de loi sur l’autoconsommation électrique devrait passer sans encombres le filtre du Sénat. Il s’appuie sur plusieurs ordonnances déjà parues au Journal Officiel en 2016 et vient systématiser les règles introduites progressivement. Aujourd’hui, un particulier n’a pas le droit de stocker l’électricité qu’il produit : il a l’obligation de revendre l’intégralité de sa production à EDF.

Mais cela créé deux problèmes. L’électricité « verte » se mélange au reste de l’électricité circulant sur le réseau : pour quelqu’un qui souhaite consommer uniquement de l’électricité de source solaire, cela devient tout simplement impossible. D’autre part, les tarifs d’achat de l’électricité ont beaucoup baissé depuis 2009, année où ils ont connu un pic. Aujourd’hui, le tarif de vente est souvent le même que celui d’achat. Les milliers de ménages qui ont fait installé des panneaux photovoltaïque sur leurs toits dans l’idée d’avoir un bon retour sur investissement se sentent aujourd’hui trahis. Avec l’adoption de cette loi, l’obligation de revente disparaîtra. Les producteurs pourront stocker leur électricité dans des batteries. Ils pourront même ne pas être raccordés au réseau du tout s’ils le souhaitent.

Les panneaux photovoltaïques pourraient à nouveau devenir un bon investissement, d’autant plus que le coût de cette technologie a bien baissé. Selon le GTM Research Pulse, le prix moyen d’un panneau polycristallin sur le marché international est passé de 0,65 euro/W en 2013 à 0,53 euro/W en 2015, soit une diminution de près de 20 %.


15 Février 2017