Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

En Inde, Dassault en négociations pour un second contrat





L’Asie sera le nouvel eldorado de Dassault. Le groupe de défense a confirmé, par la voix de son PDG Eric Trappier, que des négociations étaient en cours en Malaisie et en Inde.



Un quatrième contrat à l’étranger pour le Rafale est en discussions. Et c’est la Malaisie qui devrait tomber dans l’escarcelle de Dassault : déjà, en mars dernier, Stéphane Le Foll l’ex-porte-parole du gouvernement confirmait que la France était en négociations exclusives pour le pays afin de lui fournir 18 avions de combat. Mais c’est l’Inde en particulier qui fait l’objet de toutes les attentions.

Le pays, qui a des « besoins immenses » selon Eric Trappier, a approuvé en septembre dernier une commande particulièrement importante portant sur 36 avions (un contrat d’un montant de 7,87 milliards d’euros). En Inde, la Marine a besoin de 57 avions supplémentaires, dont une partie pourrait être fournie par Dassault… « L'Asie sera stratégique pour nous dans les années à venir, et en particulier l'Inde », explique-t-il à Sud Ouest.

Après des années de disette, le Rafale a fini par trouver son chemin à l’international. Les exportations vont même bon train : l’Égypte a ainsi commandé  24 appareils pour un montant de plus de 5 milliards d’euros. Le Qatar a acheté 24 avions (6,3 milliards). Une bonne fortune qui pourrait se poursuivre dans les prochains mois avec la confirmation de la Malaisie et, pourquoi pas, d’un second contrat en Inde.


15 Mai 2017

Tags : dassault