Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : Londres serait prêt à verser 40 milliards d'euros à Bruxelles





Le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne s'accompagnera d'un chèque de Londres dans le cadre du règlement financier lié au Brexit. Selon une indiscrétion du Sunday Telegraph, Theresa May serait prête à verser 40 milliards d'euros.



Cette somme serait versée par tranche de 10 milliards d'euros annuels à partir de 2019, année de la sortie effective du Royaume-Uni. Mais Londres assorti ce versement à une condition : un accord sur les relations commerciales entre les deux parties. Or, ce n'est pas la priorité de Bruxelles, qui veut d'abord discuter des droits des citoyens européens résidant au Royaume-Uni, la frontière entre les deux Irlande, ainsi que… sur le règlement financier. Ce n'est qu'ensuite que les négociations pourront porter sur un éventuel cadre commercial, ce qui dans le meilleur des cas pour le pays est l'accès au marché unique européen.

De plus, ces 40 milliards d'euros seraient loin de la somme qui circule officieusement à Bruxelles, qui évalue la « facture » entre 60 et 100 milliards d'euros, une somme jugée « fantaisiste » par Philip Hammond, le ministre des Finances anglais. Ce dernier a malgré tout indiqué que le pays paierait ce qu'il doit et qu'il honorera ses obligations. Les versements de Londres ne seraient  que des « acomptes » sur la facture que présentera l'Union européenne. 

Reste que tout cela n'est que rumeur pour le moment. Le Telegraph parle de sources au sein du gouvernement britannique, mais à l'AFP une autre source évoque des « spéculations » et que de toute évidence, le Royaume-Uni ne paiera que ce qui est nécessaire. Le bras de fer se poursuit donc entre Londres et Bruxelles, en sachant que la balle est pour le moment d'abord dans le camp européen au vu des positions contradictoires du gouvernement de Theresa May.


6 Août 2017

Tags : brexit