Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

William Saurin et Garbit intéressent les repreneurs





Les tractations se poursuivent pour savoir qui reprendra le pôle plats cuisinés de la Financière Turenne Lafayette (FTL). La mariée est belle, avec des actifs aussi connus que William Saurin et Garbit.



Le groupe D’aucy et le fonds LBO France ont ainsi déposé une offre commune de rachat. Le premier est une coopérative agricole leader sur ses marchés, le second un fonds d’investissements présent depuis plusieurs décennies en France. Cette proposition de reprise comprend les sites industriels ainsi que les effectifs du pôle plats cuisinés, qui compte 1 300 salariés.

Ce groupement entend redynamiser les marques du portefeuille de la FTL, en mettant l’accent sur l’innovation. « Il est urgent de rétablir une situation de confiance vis-à-vis de l'entreprise. Les salariés sont inquiets de ce qui est en train de se passer, les fournisseurs, les clients sont vraisemblablement inquiets, la situation est tendue », explique Alain Perrin le directeur général du groupe D’aucy. 

Mais l’alliance de D’aucy et de LBO France n’est pas la seule sur les rangs. Le pôle de la Financière intéresse également deux autres repreneurs. Le premier est Sandton Capital Partners, un autre fonds d’investissements allié au cabinet de conseil en gestion de crise d'Arnaud Marion — ce dernier a permis de redresser les marques Doux et Père Dodu. Autre repreneur potentiel, Cofigeo (actionnaire majoritaire de Raynal & Roquelaure) allié à la coopérative Arterris. 


19 Mai 2017