Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Sécurité sociale : des comptes meilleurs que prévu





Les chiffres de la Sécurité sociale sont, pour la plupart, encourageants. La Commission des comptes annonce même que le déficit sera meilleur que les résultats escomptés en juillet.



Le fameux « trou » de la Sécurité sociale va se combler un peu en 2017. Il devrait être profond de 4,4 milliards d'euros, d'après les calculs de la Commission des comptes de la sécurité sociale (CCSS). C'est mieux que les prévisions de cette même commission qui, en juillet, voyait un déficit de 5,5 milliards d'euros pour cette année. Les explications quant à cette meilleure santé des comptes de la Sécu tiennent à peu de choses : la croissance de la masse salariale est en hausse, ce qui fait mécaniquement progresser les recettes — plus d'un milliard d'euros supplémentaires.

Plusieurs régimes et branches sont à l'équilibre ou proches de l'être, à l'instar du régime général des salariés du privé qui affichera un déficit de 0,8 milliard d'euros. Il se résorbe de 3,3 milliards d'euros par rapport à l'an dernier, grâce notamment aux branches vieillesse et accidents du travail qui présentent des excédents : respectivement 1,5 milliard et 800 millions d'euros. Mieux encore, la branche famille est excédentaire avec 500 millions, alors qu'elle affichait un déficit d'un milliard il y a un an. Une première depuis 2007.

Tout n'est pas aussi bien orienté. Le Fonds solidarité vieillesse (FSV) est toujours dans le rouge de 3,6 milliards d'euros. Et si la branche maladie présente réduit son déficit de 1,2 milliard par rapport à 2016, c'est le fruit d'un transfert de réserves du FSV à hauteur de 0,9 milliard, une somme moins élevée que prévue par le précédent gouvernement. Enfin, la branche retraite creuse son déficit de 1,6 milliard ; il sera de 100 millions d'euros cette année.


29 Septembre 2017