Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Nintendo sort la tête de l’eau avec la Switch





Après une phase difficile liée à l’échec commercial de sa Wii U, le géant Nintendo, spécialisé dans les jeux-vidéo et ayant lancé l’ère des consoles de salon dans les années 80, semble avoir retrouvé le chemin de la croissance. La publication des résultats du premier trimestre fiscal ont largement dépassé les attentes et ont même surpris les spécialistes du secteur. Il faut dire qu’une croissance à trois chiffres ce n’est pas commun.



Les résultats de Nintendo entre le premier trimestre fiscal 2016 et le premier trimestre fiscal 2017 n’ont strictement rien en commun. En 2016 le groupe subissait de plein fouet l’échec de sa dernière console en date, la Wii U, et décevait les investisseurs avec une perte nette de 5,13 milliards de yens, soit 39 millions d’euros.

Le premier trimestre fiscal 2017, au contraire, signe le retour du géant japonais : fort des ventes de sa Switch qui continue d’être très appréciée par les amateurs de la firme le groupe signe un retour à la croissance avec un chiffre d’affaires de 154,07 milliards de yens (1,1 milliard d’euros) en hausse de 149 % sur un an.

Le bénéfice net fini lui aussi dans le vert à 16,21 milliards de yen (124 millions d’euros), quasiment le double de ce qu’attendaient les analystes.

La Switch continue d’être la raison de ces bons résultats : après avoir écoulé 2,74 millions d’unités de sa console lors du premier trimestre 2017 (qui ne correspond pas au premier trimestre fiscal de l’entreprise), Nintendo annonce 1,97 million de consoles vendues entre avril et juin 2017. La barre symbolique des 5 millions de consoles écoulées dans le monde se rapproche.


26 Juillet 2017