Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Nationalisation temporaire des chantiers de Saint-Nazaire





Le gouvernement n’entendait pas laisser le groupe Fincantieri prendre la majorité du capital des chantiers de Saint-Nazaire. Les pouvoirs publics ont donc décidé d’acquérir 100% du capital de STX France.



L’opérateur des chantiers de l’Atlantique est désormais la propriété de l’État français, qui a signé un chèque de 80 millions d’euros. L’objectif est de « défendre les intérêts stratégiques de la France » selon le ministère de l’Économie. Cette acquisition intervient deux jours avant que les droits de préemption de la France sur cette entreprise, aux activités jugées stratégiques, ne soient échus. L’opération s’est déroulée au grand dam des partenaires italiens, et notamment du groupe industriel Fincantieri.

 

Le précédent gouvernement avait accepté un accord qui donnait à Fincantieri 55% du capital de STX France. Mais ce schéma déplaisait à Emmanuel Macron qui, peu de temps après son arrivée à l’Élysée, s’était rendu à Saint-Nazaire pour défendre une autre vision des chantiers. L’ambition du chef de l’État est de les transformer en « Airbus naval du civil et du militaire ». Une vision qui ne s’accorde pas avec une prise de participation majoritaire de l’entreprise italienne.

 

Paris avait donc mis sur la table une proposition : un schéma capitalistique à « 50 - 50 » qui n’a pas du tout séduit le gouvernement italien. Les pouvoirs publics ont donné une fin de non-recevoir à ce projet ce mercredi, poussant Bruno Le Maire à sortir le carnet de chèques. Le ministre de l’Économie assure néanmoins que l’offre reste sur la table et que s’ils le souhaitent, les partenaires italiens sont toujours les bienvenus. STX France, qui emploie 2 700 personnes, bénéficie d’un carnet de commandes suffisamment plein pour occuper ses employés pendant onze ans. De quoi voir venir et avoir le temps de négocier.



27 Juillet 2017

Tags : STX