Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gouvernement va modifier la formule de calcul des APL





D'un côté, baisse des APL. De l'autre, baisse des loyers. C'est l'équation que le gouvernement veut mettre en place dans les prochains mois pour rééquilibrer le budget alloué aux aides aux logements, et répondre à la demande de logements abordables.



La baisse de 5 euros des aides personnalisées au logement (APL) cet été a laissé des traces. Dans la foulée de cette mesure, le gouvernement a promis un plan pour le logement social. Le secrétaire d'Etat en charge du dossier, Julien Denormandie, explique au Journal du Dimanche qu'aucun allocataire des APL ne perdra un euro… même si les aides vont bien baisser. « Le problème, ce n'est pas les APL, ce sont les loyers trop élevés, qui n'ont cessé de progresser depuis quarante ans, explique-t-il encore dans nos colonnes. Nous allons donc mener une réforme juste et efficace : le prix des loyers diminuera en même temps que le montant des APL. Notre engagement est très clair : aucun allocataire ne perdra un euro », assure-t-il.

La formule de calcul des APL va changer. La référence actuelle est le revenu d'il y a deux ans, ce qui ne reflète pas nécessairement la situation présente de l'allocataire qui a pu retrouver un emploi ou changer de situation familiale. Le niveau de l'allocation sera désormais calculé sur le revenu de l'année en cours. « Cette mesure est juste », indique Julien Denormandie, qui annonce une mise en place au 1er janvier 2019, et elle permettra d'économiser un milliard d'euros.

Cette baisse probable des APL sera compensée par une baisse des loyers qui sera impulsée par une hausse des logements mis sur le marché. « Nous allons permettre de construire plus et moins cher là où il faut construire, dans ce qu'on appelle les zones tendues ». Le secrétaire d'État entend également simplifier les normes et le Code de la construction pour rendre disponibles plus de terrains constructibles. 


17 Septembre 2017

Tags : logement