Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Le fonds souverain de Norvège pèse plus de 1 000 milliards de dollars





Le fonds souverain de Norvège vient de passer un cap historique et confirme sa bonne santé portée, notamment, par des investissements rentables et la reprise de l’euro face au dollar. Fondé en 1990 pour recueillir les revenus tirés de l’exploitation pétrolière et gazière de Norvège, il vient de battre toutes les attentes et toutes les estimations des économistes.



cc/pixabay
cc/pixabay
Ce fonds souverain est placé sous la tutelle de la banque nationale de Norvège et sert également au gouvernement pour financer une partie de ses dépenses. Néanmoins, ce dernier ne peut retirer qu’un maximum de 3 % des sommes chaque année : il suffit que la rentabilité soit supérieure à ce pourcentage pour que le fonds souverain soit rentable. C’est le cas : en 2016 la rentabilité a été de 6,5 %, le niveau le plus élevé jamais enregistré.

Ainsi faisant, le fonds a gagné, en 2016, pas moins de 499 milliards de couronnes. De quoi lui permettre, mardi 12 septembre 2017 à 10h34 GMT, d’atteindre la somme de 7 851 milliards de couronnes. En dollars, ça fait 1 000 milliards de dollars (835 milliards d’euros). Un record, c’est la première fois que le fonds souverain de Norvège pèse autant, qui bat toutes les attentes : les projections estimaient que le cap ne devait être franchi qu’en 2020.

Le fonds souverain de Norvège pèse désormais l’équivalent de 2,7 fois le PIB du pays et, surtout, 1,3 % de la valeur mondiale des actions en Bourse. Le fonds détient des participations dans plus de 9 000 entreprises dans le monde dont la plupart se situent, bien évidemment, en Europe. D’ailleurs, au niveau européen le fonds souverain détient 2,3 % de l’ensemble de la capitalisation européenne.


12 Septembre 2017