Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

La Chine veut concurrencer Airbus et Boeing





La Chine veut se tailler une part du marché de l’aéronautique. Avec le C919, le pays se donne finalement les moyens de concurrencer les B737 de Boeing et A320 d’Airbus.



Dans le secteur de l’aéronautique, ce vendredi 5 mai est à marquer d’une pierre blanche : le C919 du constructeur chinois Comac a en effet effectué son premier vol d’essai. Une première pour un avion moyen-courrier chinois ; jusqu’à présent, le pays s’était contenté de l’avion régional ARJ21. Les ambitions sont bien plus élevées avec le C919 qui entend concurrencer les moyen-courriers très populaires d’Airbus et de Boeing avec sa capacité de 168 passagers et sa portée de 5 555 km.

Toutefois, il faudra que Comac prenne son mal en patience. Certes, le premier vol d’essai a eu lieu cette semaine, mais il lui faudra attendre 2020 pour obtenir sa certification. Et au moins deux dizaines d’années supplémentaires pour qu’il pèse véritablement sur ce marché très concurrentiel. Il lui faudra le feu vert des autorités américaines et européennes d’une part, et constituer d’autre part des services d’entretien et un SAV performant. Néanmoins, la Chine a les poches profondes et une volonté très forte de se frotter aux spécialistes occidentaux.

Le C919 peut aussi compter sur son marché local. D’ores et déjà, les compagnies aériennes chinoises ont passé commande de 570 unités. Mais il suffit d’une commande d’une compagnie étrangère pour provoquer le déclic. Boeing et Airbus sont donc parfaitement au courant de cette future menace.


6 Mai 2017

Tags : comac