Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L'Allemand TKMS préféré au Français DCNS pour l'armée norvégienne





La belle série de DCNS s'arrête en Norvège. Le groupe, propriété à 62% de l'État français, avait signé le « contrat du siècle » avec l'Australie, qui a commandé 12 sous-marins d'attaque pour un montant de 34 milliards d'euros.



Au moment de faire son choix, l'Australie avait alors écarté le groupe allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS). Ce dernier a finalement pris sa revanche sur son rival français : l'Allemagne et la Norvège ont en effet noué un partenariat « stratégique » pour la fourniture de sous-marins. Les deux pays passeront commande de bâtiments submersibles à TKMS.

 

La signature du contrat est prévue pour 2019, mais on ignore encore le montant des différentes commandes qui seront livrées aux deux pays. L'objectif des partenaires est de réaliser des économies d'échelle en achetant des sous-marins qui existent déjà. TKMS a souligné qu'il s'agissait là d'un atout important qui lui a permis d'obtenir le contrat. « Cela évite un développement trop coûteux, précise-t-on au sein du groupe.

 

La Norvège entend muscler sa défense pour une raison simple : renforcer militairement ses frontières communes avec la Russie. Le pays est engagé dans un effort de défense « historique » : le gouvernement a annoncé un investissement de 17,5 milliards d'euros sur 20 ans, dont quatre sous-marins qui viendront remplacer la flotte actuelle, vieillissante.



5 Février 2017

Tags : dcns