Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L’Allemagne en très grande forme au deuxième trimestre





Angela Merkel et la CDU sont bien partis pour remporter une nouvelle fois les élections. L’Allemagne est en effet en grande forme, comme le démontrent les derniers chiffres de l’Office fédéral des statistiques.



Dans ces conditions, on voit mal comment la chancelière et son parti pourraient rater les prochaines échéances électorales. La CDU caracole en tête des sondages avec 38% des intentions de vote, loin devant le SPD avec 23%. Pourquoi les électeurs se détourneraient-ils d’une politique économique très efficace, qui a encore permis à l’Allemagne d’afficher un solide 0,6% de croissance au second trimestre. L’excédent budgétaire record du pays pendant la même période — 18,3 milliards d’euros ! — a de quoi faire rêver la France et une bonne partie de l’Europe.

 

Le gouvernement planche sur un scénario de 1,5% de croissance en 2017, mais certains économistes tablent plutôt sur une hypothèse plus de 1,9%, comme cela avait été le cas l’an dernier. Pendant le deuxième trimestre, l’économie allemande a pu s’appuyer sur des investissements en progression de 2%, sur des ménages qui ont un gros appétit (les dépenses ont augmenté de 0,8%) ; l’État a également participé à l’effort avec des dépenses de 0,6%.

 

Au contraire de bien d’autres pays qui se débattent autour des 3% de déficit public, l’Allemagne jouit d’un... excédent ! Celui s’est monté à 1,1% du PIB. Dans ces conditions, l’Allemagne ne peut que réclamer de ses partenaires, et là encore on pense à la France, de faire des efforts supplémentaires pour rentrer dans les clous plantés par Bruxelles. Les pouvoirs publics outre Rhin estiment disposer d’une marge de manœuvre de 15 milliards d’euros pour lesquels ils auront le luxe de décider quoi en faire.

 



28 Août 2017

Tags : Allemagne