Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

En 2016, Airbnb a payé moins de 100 000 euros d'impôts





La France est le second marché d'Airbnb, le géant américain de la mise en relation entre particuliers et propriétaires souhaitant louer leurs biens immobiliers pour une courte durée. Et pourtant, l'entreprise a réglé autant d'impôts qu'une… PME.



En 2016, Airbnb s'est acquitté de 92 944 euros auprès du fisc français. Soit autant qu'une petite entreprise ayant généré 300 000 euros de bénéfice net. Cette somme ne reflète pas l'activité hexagonale d'Airbnb, car avec plus de 400 000 annonces, la France est le second marché de la société, derrière les États-Unis. De fait, si le chiffre d'affaires réel d'Airbnb en France tourne autour de 130 millions d'euros, la filiale tricolore n'a déclaré que 166 373 euros de bénéfice net. Comment Airbnb peut s'en tirer à si bon compte ?

Airbnb, comme Google et d'autres grandes entreprises installées en Europe, la facturation du gros de l'activité réalisée en France — les locations à proprement parler — est prise en charge par les filiales anglaises et irlandaises, où les taux d'imposition sont beaucoup plus doux qu'en France. L'activité purement française d'Airbnb se limite à du marketing. En Irlande par exemple, les entreprises ne sont imposées qu'à hauteur de 12,5%, contre 33% dans l'Hexagone. En absence d'harmonisation fiscale européenne, chaque pays joue sa partition, et les entreprises savent parfaitement en tirer profit.

Et il est tout à fait légal d'exploiter les chausse-trappes des droits fiscaux dans l'Union européenne. Quant à la question de la moralité, c'est autre chose bien sûr. Quoi qu'il en soit, ce n'est bon ni pour les entreprises européennes qui elles, n'ont pas forcément le choix d'exploiter les mêmes ficelles fiscales, ni pour les caisses des États membres de l'UE. En ce qui concerne Airbnb, on fait valoir que l'entreprise a redistribué « un milliard d'euros aux hôtes ». Certes, mais ce n'est pas suffisant pour les autorités et pour les hôtels français.


7 Août 2017

Tags : airbnb