Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

DieselGate : Volkswagen pourrait payer encore 4,3 milliards pour clore l’affaire





Le scandale du DieselGate qui a frappé de plein fouet Volkswagen en septembre 2015 puis l’ensemble du secteur automobile pourrait voir un nouveau chapitre se clore. Le groupe s’apprêterait à proposer à la justice américaine un nouvel accord pour clore, cette fois, les plaintes pénales qui pèsent sur le groupe accusé d’avoir triché lors des tests sur les émissions polluantes de ses moteurs Diesel.



Le groupe Volkswagen a déjà accepté de payer plus de 16 milliards de dollars pour clore les plaintes au tribunal civil qui pesaient contre lui ainsi que pour dédommager les acheteurs américains des modèles sur lesquels il a installé le désormais célèbre logiciel truqueur. Désormais, c’est dans le volet pénal de l’affaire que le groupe voudrait mettre un point final.

Le constructeur devrait donc proposer à la justice américaine de payer encore 4,3 milliards de dollars pour clore l’affaire définitivement. Une annonce qui tombe quelques jours seulement après que le FBI a arrêté un des dirigeants américains du groupe, toujours pour l’affaire du DieselGate.

En ajoutant les 4,3 milliards de dollars aux 16 déjà annoncés, la facture du DieselGate pour les seuls Etats-Unis dépasserait alors les 20 milliards de dollars, soit près de 2 milliards de plus que ce qu’a provisionné le groupe pour le scandale. Et les sommes totales devraient encore augmenter au fur et à mesure que les enquêtes des autres pays dans lesquels Volkswagen a vendu des voitures avec le logiciel truqueur se terminent. Au total, selon les estimations de Volkswagen, pas moins de 11 millions de véhicules dans le monde seraient concernés par cette triche.

De plus, outre l’amende, Volkswagen serait prêt à plaider coupable devant les tribunaux américains. Le groupe a publiquement avoué la faute en conférence de presse mais jamais devant la justice à proprement parler.


11 Janvier 2017