Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Croissance : la Banque de France revoit sa prévision à la baisse





Il devrait y avoir un peu moins de croissance que prévu au premier trimestre 2017. La Banque de France a en effet revu à la baisse la prévision de la progression du PIB hexagonal.



La dernière estimation, qui datait du 9 mars, planchait sur une hypothèse de 0,4%. Finalement, la France devrait se contenter de 0,3%, selon l’institution qui s’appuie sur un recul de la production industrielle en mars. En février, celle-ci avait pourtant montré un certain dynamisme, mais cette activité aurait été moins soutenue le mois dernier. Malgré tout, la Banque de France observe une augmentation des carnets de commandes.

Tout cela ne devrait pas avoir d’impact sur la croissance annuelle française, dont la perspective reste de 1,3% pour 2017. L’an dernier, la croissance avait été de 1,1%. Cette baisse de la progression du PIB durant les trois premiers mois de l’année ne sera donc que d’une « faible signification », rassure la Banque de France, qui souligne le dynamisme dans le secteur des services en dehors de la publicité et des études de marché. Dans le secteur du bâtiment, « le gros œuvre se développe se développe davantage que le second œuvre » ; les carnets de commande dans ce secteur se révèlent stables.

Cette prévision de croissance de 1,3% représente en quelque sorte la synthèse entre plusieurs estimations plus optimistes, comme celle de PMI Markit dont l’évolution est à son plus haut niveau depuis six ans. En revanche, elle est plus pessimiste que la prévision du gouvernement dont l’hypothèse de croissance annuelle est de 1,5%. Pour avoir le mot juste, il faudra attendre la fin de l’année.


10 Avril 2017

Tags : croissance