Entreprises & Décideurs

Corporate management: information pour les dirigeants


Entreprises & Décideurs

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Boeing remporte une victoire face à Airbus devant l'OMC





Une défaite « retentissante » pour Airbus et l'Union européenne : c'est ainsi que Boeing a accueilli la décision en appel de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui lui est favorable.



En novembre dernier, un tribunal d'arbitrage de l'OMC avait jugé que l'État de Washington avait versé des aides fiscales pour le développement du 777X, le prochain long-courrier de Boeing. Le montant en jeu est énorme, 8,7 milliards de dollars, considérés par le panel comme des subventions illégales. Ce tribunal avait donné 90 jours à l'avionneur américain et à l'État pour régler la question et se mettre en conformité avec les règles de l'OMC. Mais les deux parties ont fait appel de cette décision. Et le jugement du tribunal d'appel en faveur du groupe américain ne peut plus être contesté.

« L'OMC vient une nouvelle fois de rejeter l'une des plaintes sans fondement déposées par l'Union européenne », s'est réjoui Michael Luttig, le directeur juridique de Boeing. C'est une victoire nette pour l'avionneur, contre lequel Airbus avait porté plainte en 2014 dans ce dossier à la frontière de la politique et de l'industrie. Le 777X est considéré comme le concurrent direct et le plus dangereux pour l'A350. L'avion sera commercialisé à partir de 2020, la production débutant cette année.

Airbus n'a cependant pas dit son dernier mot, car si Boeing a remporté une manche, la guerre économique est loin d'être gagnée. Les deux constructeurs, par l'entreprise des États-Unis et de l'Union européenne sont en conflit commercial auprès de l'OMC depuis plus de dix ans sur ces questions d'aides publiques. Sur les sept incitations fiscales au bénéfice du 777X contestées par Airbus, l'OMC n'a donné son avis que pour une seule d'entre elles. Autant dire que le dossier est loin d'être refermé.


4 Septembre 2017

Tags : airbus, boeing